Le quiz des Menuires

La station
OT Les Menuires

S'improviser professeur des écoles ou chef pâtissier, tester des recettes élaborées (ou pas), ranger, trier, peut-être jardiner...

Toutes ces activités qu'on n'aurait peut-être pas réalisées en temps normal font désormais un peu partie de notre nouveau quotidien. Routine exceptionnelle ou durable ? Peu importe, l'important pour le moment c'est de s'occuper. Alors pour changer un peu, on vous a ressorti quelques anecdotes et petits secrets, mais pour les découvrir, il faudra passer par le quiz !

D'où vient le nom de la station ?

Réponse C : "Les Menuires" vient de "mineria" qui signifie "mine de charbon". Autrefois, les habitants de la vallée exploitaient ces mines situées dans les villages voisins. Il faut dire que la vie d'antan dans Les Belleville n'était pas aussi simple qu'on la connaît aujourd'hui : l'isolement créé par la distance jusqu'à Moutiers ainsi que la rudesse des hivers imposaient des modes de vie et de production autarciques. Les habitants avaient ainsi de multiples casquettes : miniers mais aussi paysans, éleveurs, maçons, charpentiers, tisseurs, sabotiers... Avant 1963, date à laquelle ont été construits le premier bâtiment (le VVF du Solaret) et 3 téléskis, le plateau des Menuires était utilisé comme lieu de transhumance.

Pourquoi parle-t-on du "paquebot de Brelin" ?

Réponse B : Loin des considérations subjectives du "beau" ou du "laid", Les Menuires et ses grands ensembles de béton, imaginés dans les années 1960 par les pionniers de "l'or blanc", ont ce charme brut et minéral des loisirs conçus pour être fonctionnels, pragmatiques, abordables et sans-chichis : Brelin, majestueux paquebot corbuséen signé des architectes Douillet et Maneval et lauréat en 2012 du label "Patrimoine du XXe siècle" en fait partie. Pourtant, il n'y a encore qu'une cinquantaine d'années, il n'y avait rien de plus qu'un plateau vierge et pelé par les vents, parsemé de rares alpages cloués de quatre planches. Aujourd'hui c'est la fonctionnalité du ski aux pieds et l'immersion dans la montagne par les grandes baies vitrées qui fait de ce quartier un lieu très prisé.

Y a t-il plus de pistes de ski l'hiver que de chemins de balades à pied ou en VTT l'été ?

Réponse A : Avec près de 80 pistes l'hiver (et près de 300 pour les 3 Vallées), on peut difficilement faire plus. L'été ce sont plus de 30 sentiers VTT (descente, VAE, balades, pump track) et près de 60 balades à pied à réaliser pour découvrir lacs, panoramas, marmottes et myrtilles rien que dans notre vallée. On peut même se balader dans les 3 Vallées en utilisant les remontées mécaniques pour monter et/ou descendre et alors là il y a vraiment de quoi s'occuper, profiter, respirer, transpirer, jouer... La cerise sur le gâteau, c'est hyper accessible l'été et pas trop fréquenté.

Pourquoi "friendly Menuires" ?

Réponse C : "friendly" est un terme anglais prononcé ['frendlɪ] qui signifie au sens littéral "chaleureux", "familier", "accueillant". Vous allez nous dire que ça ne nous avance pas bien plus mais en réalité c'est bien plus profond que ça. Car en fait, aux Menuires, les moniteurs de ski, les commerçants, les hébergeurs sont tous pour la plupart des gens du pays. Attachés à leurs terres, ils aiment partager leur amour pour leur vallée et leur passion de la montagne. Grâce à eux, Les Menuires fonctionne comme une grande famille et est ainsi considérée comme la station la plus conviviale des 3 Vallées. Pourquoi de l'anglais ? Car la grande famille des Menuires est internationale.

Lors des Jeux Olympique de 1992, quelle épreuve a été organisée aux Menuires ?

Réponse C : Lors des Jeux olympiques d'hiver de 1992 d'Albertville, la vallée des Belleville est choisie pour organiser une épreuve olympique. Les Menuires accueille les épreuves du slalom spécial messieurs. Le slalom fut remporté par le norvégien Jagge, talonné par le champion italien Alberto Tomba.

Ces pages peuvent vous intéresser